Thread: Port O Prince Boyz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thread: Port O Prince Boyz

Message par EazyBaby le Jeu 24 Déc - 23:32


Zoe Pound - Floride du sud | Miami | Little Haiti | 579 POP Boyz
Home > Other Cities

[imgwrap left=http://image.noelshack.com/fichiers/2015/51/1450198889-craneb.png]Zoe Pound a été fondé dans les années 1980 dans la section de Little Haïti à Miami, en Floride, par un petit groupe d'immigrants Haïtiens qui étaient fatigués d'être opprimés par les locaux. Le mouvement a commencé comme un moyen pour les jeunes réfugiés de se protéger en s'unissant, pour devenir par la suite quelque chose de beaucoup plus grand. Zoe Pound est aujourd'hui l'une des organisations criminelles les plus dangereuses de la côte Est. Il faut tout de même noté que la création de la bande a été un facteur déterminant dans le sentiment de fierté Haïtienne chez les jeunes de la Floride du sud.

Avant l'apparition du mouvement Zoe en Amérique, la plupart des Haïtiens niaient leur patrimoine dans la crainte d'être persécutés. Zoe Pound a longtemps combattu cette persécution, notamment lors des parades qu'ils organisaient à la sortie des écoles, roulant dans des anciens modèles de Chevys recouvert de peinture aux couleurs rouge et bleue, les membres à bord agitant dignement les drapeaux de leur nation. Ces évènements devenus célèbres ont marqués les esprits, dévoilant la fierté d'un patrimoine que les Haïtiens partout dans le monde devraient avoir en eux-mêmes. Depuis lors presque tous les jeunes Haïtiens de Floride du sud portent fièrement des bandanas aux couleurs de leur pays natal. En raison de leur discrétion les Zoes ne sont pas particulièrement connus en dehors des États-Unis (ainsi qu'aux Bahamas, Haïti, Jamaïque, Trinidad, France, Royaume-Uni, Afrique de l'Ouest, Brésil, Belize et Canada) néanmoins de grands progrès anti-gangs ont étés fait en Floride et les autorités affirment que le groupe est toujours très actif dans et autour de la Floride du sud, y compris à Miami et à Los Santos.[/imgwrap]

Aujourd'hui Zoe Pound ne cesse de s’accroitre devenant aussi imposant que leurs rivaux. Leurs 50.000 membres dispersés dans plus de 1.000 sets font d'eux l'un des plus grands gangs en Floride. Ils sont craint par les gangs les plus violents du pays comme les Crips, les Bloods, les Latin Kings, ou encore les Gangster Disciples. Les Zoes ont le contrôle sur la drogue qui arrive par le Port de Miami ce qui fait d'eux une organisation très influente, tellement influente qu'ils se propagent à travers toute la East et la West Coast. Certaines de leurs cliques sont alliées avec les gangs locaux rouges et bleus, et généralement en guerre avec les Hispaniques en raison de la haine raciale présente sur le continent. Le réseau compte plus de 100.000 membres actifs dans le monde entier. Zoe Pound est un gang Noir principalement Haïtien mais on retrouve néanmoins des Noirs de différentes origines parmi ses rangs, ce qui inclut les Africains, les Jamaïcains, les Trinidadiens et les Bahamiens. Le gang est un accueil pour de nombreux immigrants des Caraïbes, ce qui fait de Zoe Pound l'une des plus grandes et dangereuses organisation criminelle en Amérique.


IDENTIFICATION

Les membres sont fiers de leur appartenance à ZP pourtant ils ne montrant pas toujours forcément leur affiliation à un gang. Ils sont néanmoins connus pour pour porter du noir et ne portent pas des bandanas aux couleurs du drapeau Haïtiens comme la plupart des gens le croient. Ils ont adoptés le noir afin de s'identifier et de laisser le mouvement Haïtien en dehors de la guerre des gangs. Certains s'habillent en noir de la tête aux pieds afin d'être discret dans l'obscurité. Même si le noir est la couleur principale de la bande le rouge et le bleu est encore utilisé par la plupart des Zoes. Ceux qui portent du noir sont pour la plupart des criminels et des assassins accomplis. Les membres parlent entre eux en argot, le créole haïtien, et utilisent de nombreux acronymes. Leur nom viendrait des expressions "Zone Of Existence" et "Power Of the Unified Negroes in Divinity", signifiant qu'être membre est un honneur et que leur rassemblement est une arme puissante pour combattre les autres. Le mot Pound est aussi une manière de dire kilos de cocaïne, l'une des principales source de profit du gang. Ils sont également connus pour utiliser la magie noire, appelée vaudou, contre un grand nombre de leurs rivaux, mais ces rituels auraient étés plus tard abandonnés par les nouveaux membres.





ORGANISATION

La majorité des membres les plus nouveaux sont appelés "Goons", qui sont généralement âgés entre 10 et 20 ans. Ils ressentent le besoin d'être ralliés à leur gang et sont extrêmement dangereux en raison de leur volonté à recourir à la violence afin d'obtenir le respect des plus hauts gradés. Ils ne sont pas encore membres à part entière, mais ils s'identifient déjà avec le gang en participant à leurs activités criminelles. Les Zoes recrutent surtout chez les jeunes d'âge dans les communautés pauvres à prédominance Afro-américaine. Faire partie d'un gang offre aux jeunes un sentiment d'appartenance et de protection. Il offre aussi une gratification immédiate aux jeunes défavorisés qui voient les signes extérieurs de la vie dans le gang: le sexe, l'argent, les armes, le respect, les voitures, la drogue et la vie nocturne de luxe. Zoe Pound élabore son organisation selon l'expérience des membres et sur base du temps qu'ils ont étés impliqués dans un set. Les rangs donnent accès au commandement du reste des membres et représentent également le respect des plus anciens qui ont survécus le plus longtemps. Un rang plus élevé offre une position d'autorité sur les Zoes d'un rang inférieur. Ceux qui ont le rang le plus élevé sont souvent désignés comme "Original Gangstaz' ou 'Thugz". Ils se réfèrent aux nouveaux en les appelant "Zigs". Une fois qu'une personne a rejoint Zoe Pound, il l'est pour la vie, on ne peut pas quitter le gang ou changer de couleur, le seul échappatoire étant la mort.


INFLUENCE

Les Zoes sont reconnus et très respectés dans le monde du Hip-Hop, une rumeur a circulé dans les médias pendant des années; pour qu'un rappeur puisse tourner une vidéo à Miami il devait obtenir la permission de Zoe Pound. Plusieurs artistes ont fait référence au gang dans leurs clips, y compris Lil Wayne, 50 Cent, Tony Yayo, Gorilla Zoe, Rick Ross, Trick Daddy, Cam'ron, Pitbull, DJ Whoo Kid, Pastor Troy, Diddy, T.I., Jim Jones, Eminem, Jha Jha, Wyclef, Nu Jersey Devil, Gato Dabato, Young Jeezy, Lil Boosie, French Montana, 1017 Brick Squad, Young Money, Rum Squad, Haitian Fresh, Shawty Lo, Lupe Fiasco, Lil Durk, Future, Fetty Wap et beaucoup d'autres, ainsi qu'un groupe de rap affilié aux Zoes, le Top-6, devenant plus tard un set de ceux-ci. Voici une liste des rappeurs qui se proclament membres du Zoe Pound:
Mac-A-Zoe - Founder (incarcerated) Red Eyezz - Original Member/Rapper Blind - Original Member Haitian Fresh - ZMF Member/Rapper (signed to BrickSquad Monopoly) Rob Zoe - Zoe Pound Member/Rapper (Groundup111) Steven Jo - Zoe Pound Member (Untouchable Killer Team)/Rapper/Comedian Pastor Troy - Zoe Pound Member/Rapper Lil Zoe - Zoe Pound Member (THV)/Rapper Zoeja Jean - Zoe Pound Member (THV)/Rapper Rick Ross - Zoe Pound Member (High Ranked Associate)/Rapper (Founder of MMG) Gunplay - Zoe Pound Member (speculated)/Rapper (Signed to Triple C's/MMG) Wyclef Jean - Haitian Mafia/Zoe Pound Member/Rapper/Musician Ace Hood - Doom City Zoes (speculated)/Rapper (Signed to We The Best/YMCMB) Billy Blue - Zoe Pound Member/Rapper Papa Duck - Goon City Zoes/Rapper Black Dada - Zoe Pound Member/Rapper Street Monstaz - Top 6 4RM-863 - AP Zoes/Rapper Choppa Zoe - Zoe Pound Member (Little Haiti Mercenaries)/Rapper Freddie Gz - Polk County Zoes/Rapper Caddo - Zoe Pound Member/Rapper Future - ATL Zoes/Rapper Scotty Boi - Haitian Mafia Member/Rapper (Signed to MMG) Monk - Zoe Pound Member/Rapper Bruno Mali - Zoe Pound Member/Rapper, Read more at: http://www.hipwiki.com/Zoe+Pound.


PORT O PRINCE BOYZ

En entendant parler des nombreuses quantités de drogues passant vers l'ouest, beaucoup de Zoes ont commencé à s’intéresser à la Californie pour finir par s'implanter dans toute la West Coast afin d'étendre leur nation et de prendre le contrôle sur de nouveaux territoires. En suivant ce mouvement beaucoup de membres ont déménagés à Los Santos dans l'espoir de percer dans l'industrie de la musique et du cinéma; c'est comme ça que commence l'histoire de Ricky Joe et des POP Boyz. Au début des années 2000, ce membre incontesté des Zoe Pound arrive à LS et fonde sa propre maison de disque, un label de rap 100% Haïtien, souvent suspecté d'avoir été créé grâce à des fonds issus du trafic de drogue. Entouré de gardes du corps d'artistes et de dealers, Ricky s'attire des ennuis avec les quartiers voisins en entretenant des beef qui ont souvent fini par déraper. C'est comme ça que né dans le quartier qu'on appel Little Haïti l'un des premiers set de la ville affilié au gang de Floride. Aujourd'hui, malgré la mort de leur parrain, le défunt Ricky Joe, le set originel est encore en activité sous la bannière des P.O.P Boyz (en référence à Port O Prince, la capitale d’Haïti) également connus sous le nom de la 579 Posse.





LITTLE HAITI

Au cours des années 1960, avec le régime dictatorial des présidents François Duvalier et Jean-Claude Duvalier (père et fils), de nombreux Haïtiens fuirent et émigrèrent vers le Canada (notamment au Québec) et les États-Unis, principalement à Los Santos et à Miami. Dans les années 1970 puis 1980, le quartier de Glen Park devient avec le temps le lieu de résidence de la communauté haïtienne. Une partie du quartier se francisa et prit le nom de Little Haïti, de la même façon que Lemon City à Miami. Little Haïti est un des quartiers les plus pauvres de Los Santos. La criminalité y est importante en raison de la présence de gangs et de réseaux mafieux, mieux vaut ne pas afficher de signes extérieurs de richesse en se promenant dans la rue. Néanmoins la région développa un dynamisme culturel important, "La Petite Haïti" est devenue le centre culturel de la diaspora haïtienne en Floride et un pôle de rayonnement de la culture haïtienne francophone. Les statistiques démographiques indiquent 65% d'Afro-américains et 15% d'hispanophones. Près de 20% de la population ne parle pas anglais ou très peu. Le quartier est à quelques kilomètres seulement des tours flamboyantes de Jefferson, et en lisière des quartiers branchés de Vinewood. De l’autre côté de l'autoroute, Richman est l’un des quartiers les plus chers du monde. Pourtant, ici, les poules sont en libertés dans les rues, les mini-boutiques aux couleurs vives et aux écriteaux de fortune peints en langue créole traduisent la présence d’un quartier populaire. Les nombreuses fresques murales représentent la plupart du temps des symboles de l’indépendance d’Haïti, un fait historique que tient à cœur cette petite population. Les restaurants sont nombreux et très peu chers et on retrouve les boutiques avec écrit «Botanica» dessus. Les plantes dont on se sert ici, c’est pour une autre cuisine : le vaudou. La religion caribéenne a bel et bien été importée dans le centre de Los Santos, et vous pourrez trouver dans les Botanica les petites poupées et les aiguilles que vous ne manquerez pas de planter dans les fesses en pensant bien fort à votre meilleur ami. On retrouve également des statues et graffiti de saints catholiques, les Haïtiens ne distinguent pas le vaudou du catholicisme ou du protestantisme.


VAUDOO

Selon des rumeurs urbaines, le quartier serait maudit à cause du vaudou; tout le monde se souvient de la terrifiante histoire de Rudy Jackson, plus connu sous le nom de « Black Zombie ». Le 26 mai 2012, nu comme un vers, il a dévoré le visage d’un autre homme dans la rue et en plein jour, sans obtempérer aux sommations de la police qui a dû l’abattre. Ce samedi là, selon les déclarations de sa concubine avec qui il vivait depuis 2007, Rudy l’aurait embrassée le matin et aurait quitté leur logement avec sa Bible à la main, une poignée d’heures avant le drame. Et la victime déclara par la suite que Mr. Jackson l’avait précisément accusé d’avoir volé sa Bible. La conjointe de Rudy a déclaré au LS Times que cette scène de démence – qui a fait le tour des télés du monde entier – est sans doute liée à une « malédiction vaudoue » qu’on aurait mis sur Rudy. Le fait qu’il emmenait sa Bible partout avec lui pourrait aussi être un signe qu’il craignait certains démons. Ces rares faits divers corroborant la vision vinewoodienne ont un impact assez important sur la perception qu’ont les Américains des rites caribéens. Contrairement aux communautés locales qui, si elles aiment être reconnues pour leur culture et leurs spécificités, se passeraient bien d’être assimilés à des zombies, le gang local lui profite de cette image dégradante et effrayante pour protéger le quartier des autorités et éloigner les regards curieux afin de pouvoir détailler leurs marchandises dans la plus grande des tranquillités. Beaucoup de membres de gang auraient peur de s'y rendre la nuit tombée en raison de leurs croyances et de ces légendes urbaines qui assombrissent la réputation du quartier pourtant coloré de Little Haïti.
avatar
EazyBaby
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 22/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://littlehaiti.forumrpg.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thread: Port O Prince Boyz

Message par EazyBaby le Jeu 24 Déc - 23:34





[size=40]Perquisition aux Bahamas Apts[/size]





L’Escouade régionale contre les gangs de rue de Los Santos a procédé mardi soir à une perquisition dans une présumée «crack house» se trouvant au premier étage des appartements Bahamas de Little Haïti.

À la suite de plaintes de citoyens du secteur, le SWAT est entré dans le logement problématique de l'Oakland Avenue vers 21h, ce mardi soir. Cinq personnes se trouvaient alors sur place. L’une d’elles a été relâchée. Les autres ont été arrêtées et emmenées par la police de Los Santos.

Ces quatre individus risquent d'être accusés de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, mais pas seulement. En effet plusieurs armes à feu ont été retrouvées dont deux armes d'assaut, deux pistolets et environ 20.000 $ en espèces. La police a confirmé qu'une grosse quantité de crack et d’héroïne a été trouvée sur place. La quantité exacte n’était toutefois pas connue mardi soir. C’est la troisième fois en un mois que le SWAT perquisitionne cette zone.

Un bilan complet de l’opération sera disponible en début de semaine prochaine, ont indiqués les autorités locales. Le propriétaire du Bahamas a déjà eu des accusations liées au proxénétisme, association de malfaiteurs et affiliation à un réseau de prostitution effectué dans le bâtiment qui a été saisi par le gouvernement. Le gang local du quartier se nomme ‘’579posse‘’ connu également sous le nom P.O.P Boyz.




La sombre histoire de Ricky Joseph
NOVEMBER 29, 2015, 8:51 PM


Ricky Joseph s'est fait beaucoup d'ennemis au fil de ses quelques 25 ans de carrière criminelle. Sa tête a souvent été mise à prix, si l'on en croit un document de la division des renseignements criminels du Service de police de la Ville de Los Santos produit plus tôt cette semaine. L'attentat de la semaine dernière, qui a fait deux morts et deux blessés dans son studio de Hip-Hop de Jefferson, n'est pas le premier auquel réussit à échapper l'homme de 41 ans.

En 1999, Joseph et deux de ses complices ont tenté de voler une cargaison de drogue aux Outlaw MC, un dangereux clan de Bikers de Los Santos. Les Outlaws se sont défendus et ont criblé de balles le véhicule de Joseph, puis ils ont fait tuer l'un de ses complices, Luis Agabus, alors qu'il se trouvait en Haïti. En 2002, un tueur à gages a été embauché pour assassiner Joseph, indique le rapport policier, qui ne précise pas qui avait donné ce contrat. Lorsque les enquêteurs du LSPD l'ont appris, ils ont averti Joseph du danger. Sa réponse: il n'avait aucune crainte pour sa vie. «Depuis plus de 10 ans, ce sujet fait l'objet de menaces de mort à cause de ses activités criminelles violentes», peut-on lire dans le document préparé par le sergent-détective Claude Garcilio.

Selon cet expert des gangs, Joseph projette l'image d'un homme invincible auprès de ses ennemis. Adepte de vaudou, il porte une amulette pour sa protection, a-t-il lui-même déjà confié au policier. Au mois de septembre dernier, alors que sa tête était encore une fois mise à prix, le criminel s'est vanté à un autre policier du fait que les seuls «capables de le tuer» provenaient des États-Unis. Il a dit qu'il sortait en public le plus souvent possible pour prouver qu'il ne craignait rien. L'auteur d'une lettre trouvée en la possession de Joseph au moment de son arrestation vendredi dernier parle de «gars à éliminer», laissant présager une revanche. Sur une autre page, le dessin d'un trident, symbole du gang américain des Folk Nation, figure à côté de l'inscription «Le Vieux et un autre gars R qui est (sic) la priorité».

Fondateur du gang P.O.P Boyz (affilié aux Zoe Pound de Miami), Joseph est toujours, selon la police, le chef d'un puissant gang, qui ne porte toutefois plus de nom à la suite d'une purge interne survenue en 2003. Joseph, alias Le Parrain, King, Salomon, Seigneur, Kenny ou encore Samedi, récompense ses meilleurs soldats en leur fournissant des véhicules de luxe: un Hummer ou une Jaguar. L'idée, c'est de faire l'envie de membres d'autres gangs pour qu'ils adhèrent au groupe, selon le document policier. Et gare à ceux qui lui tiennent tête. Au cours d'une dispute, Joseph a un jour tenté de pousser sa conjointe hors d'un véhicule en marche alors qu'il roulait à 180km/h. Il a déjà frappé à coups de pied et de poing un homme qui avait eu le malheur de remorquer sa Porsche Boxster, garée illégalement. Joseph a des antécédents de violence qui remontent à 1987. La police soupçonne son gang de s'être livré à plusieurs actes d'intimidation dans les bars et restaurants du centre-ville, l'été dernier. Le 26 juin, Joseph était au Temple Super Club avec ses gardes du corps Peterson Mervilus (mort dans la fusillade de jeudi dernier) et Stevenson Fleury lorsque l'escouade policière, chargée de lutter contre les gangs de rue, a débarqué dans le restaurant. Fleury a refusé de montrer ses papiers et a été arrêté pour entrave. Joseph s'est alors interposé en disant aux policiers qu'il connaissait des gens en politique, bien plus influents que le directeur du LSPD, peut-on lire dans le document. Les policiers ont rendu de nouveau visite à Joseph au même restaurant à la mi-août. Encore une fois, ce dernier s'est vanté d'«être au-dessus des lois».

En juillet, Joseph, accompagné d'une quinzaine de personnes, aurait menacé des employés du Zap, dans Downtown Los Santos: «Si vous ne nous laissez pas entrer, je vais faire sauter la place», aurait-il dit, selon le document de cour. Il serait même allé plus loin en disant que l'un de ses acolytes, Mark Anthony (victime d'une tentative de meurtre quelques mois plus tôt), deviendrait le «boss de l'endroit». Joseph et ses gardes du corps ont été arrêtés deux mois plus tard pour une affaire d'agression armée et d'intimidation survenue cette fois au restaurant Buona Notte, boulevard Temple. Cette cause est toujours devant les tribunaux.

Le caïd Ricky Joseph assassiné en pleine rue

Le caïd Ricky Joseph, ex-chef du gang P.O.P Boyz, a été abattu en pleine rue dans le quartier de Jefferson, vendredi soir, à Los Santos. Son corps a été trouvé sur Major Street, près du Rosecrans Boulevard. «Les policiers ont été appelés vers 21 h 15 pour un homme gisant au sol, a indiqué Francis Cole, porte-parole du Los Santos Police Département (LSPD). À leur arrivée, ils ont fait la découverte du corps d'un homme dans la quarantaine avec des blessures importantes au haut du corps, infligées par arme à feu. Les ambulanciers ont également été dépêchés sur les lieux et n'ont pu que constater le décès de l'homme». Le LSPD ne confirmait toutefois pas l'identité de la victime de l'homicide, samedi. Plusieurs douilles et l'arme du crime, un TEC-9, selon nos sources, ont été retrouvées sur place et le tueur s'est enfui. Du travail de professionnel, selon toute apparence. Personne n'a encore été arrêté en lien avec ce meurtre. Ricky Joseph était méconnaissable à la suite de l'agression, selon ce qu'a appris San News. Un des fils du caïd s'est présenté sur la scène du crime au cours de la nuit, suspectant que la victime pouvait être son père. Le meurtre s'est aussi produit à proximité de la résidence de la mère de Joseph.

«Ce qui me surprend c'est qu'hier (Jeudi), malgré le fait qu'il soit en pleine rue, il n'était pas accompagné de son garde du corps, ce qui était dans ses habitudes pendant les dernières années», a commenté l'expert en affaires policières, Richard Roy, en entrevue sur nos Ondes. «On savait que ça allait arriver, mais on ne savait pas quand», a-t-il observé. Selon M. Roy, Ricky Joseph avait été averti à plusieurs reprises par la police que des tueurs voulaient sa tête. «Comme c'était son habitude, il riait de ça, il disait à qui voulait l'entendre que même la mort ne pouvait pas le rattraper, mais il faut croire que la nuit dernière, son destin l'a rattrapé». Le meurtre de Ricky Joseph est le 47e homicide à survenir en 2014 sur le territoire du LSPD.

«Il n’avait pas sa chaîne en or. Je lui ai dis de la porté !» Ce sont les seuls paroles que nous avons pu entendre d’une des proches de la victime. Selon d’autre source, il portait une amulette en or qu’un sorcier Vaudou lui aurait donner pour être invincible.
avatar
EazyBaby
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 22/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://littlehaiti.forumrpg.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum